En juillet 1995 (Il y a 22 ans !), je participais à mon premier stage de formation dans le domaine du travail corporel. Il s’agissait d’une méthode de développement personnel qui visait à développer la conscience corporelle et qui passait par le corps pour créer des changements.

Je me souviens de mon anxiété alors que j’étais assise dans le bus me menant sur le lieu du stage. Si j’avais eu les outils d’Access, j’aurais pu me rendre compte qu’une grande partie de cette anxiété ne m’appartenait pas et que je percevais ce qui se passait dans les univers des autres participants à ce stage. Mais je n’avais pas les outils et je me jugeais : « J’ai choisi de faire ça et maintenant je stresse, mais pourquoi est-ce que je n’arrive pas à être plus sereine ? »

A ce moment-là, l’idée de me retrouver pendant une semaine avec une trentaine de personnes que je ne connaissais pas, à faire quelque chose de totalement nouveau pour moi, avait de quoi m’angoisser !  J’avais obtenu ma licence en droit (maintenant ça s’appelle un Masters) deux ans auparavant et je travaillais à temps partiel dans un tribunal de Prud’hommes…donc rien à voir avec ce que je m’apprêtais à faire.

Et pourtant, malgré tout cet inconfort, je savais que je devais aller dans cette voie. Je percevais que le corps était une clé pour créer des changements. Je m’étais rendu compte que comprendre mentalement un schéma limitant n’était pas suffisant pour le changer, qu’il devait y avoir autre chose.

Cette première approche a créé des changements pour moi et les clients avec lesquels je l’ai pratiquée… mais je n’étais pas totalement satisfaite, j’aurais voulu pouvoir changer plus de choses et plus vite…j’avais l’impression qu’il me manquait des éléments…Ces éléments, je les ai trouvés avec les outils et les processus corporels d’Access.

Des outils pratiques, souvent étonnants, et qui marchent. Des processus corporels qui créent les miracles auxquels j’aspirais quand j’ai commencé à travailler avec les corps. Enfin une approche qui vise à nous sortir du jugement. Qui permet de changer des limitations et faire des choix différents, sans avoir à passer par la case jugement, sans avoir à se donner tort pour nos choix passés.

Ces outils et processus ont changé ma vie et continuent de m’émerveiller. C’est la raison pour laquelle j’aime autant les utiliser et les transmettre. Voir la vie des autres se transformer grâce à eux est un véritable cadeau.

Gratitude à Gary Douglas, Dain Heer et aussi à moi de ne pas avoir abandonné et d’avoir continué sur le chemin qui m’a menée à découvrir Access.